Contact

CLPS Charleroi-Thuin

Avenue Général Michel 1B,
6000 Charleroi

Tel: 071/33.02.29

Fax: 071/30.72.86

Mail: coordination@clpsct.org

Centre Local Promotion de la Santé Charleroi-Thuin Avec le soutien de la Wallonie
Vous utilisez Internet Explorer 6.
Ce site est optimisé pour les navigateurs respectant les normes du W3C, tels que:
  • Firefox 2.0 ou version supérieure
  • Opéra 9.0 ou version supérieure
  • Internet Explorer 7
  • Google chrome 0.2 ou version supérieure
  • ...
L'utilisation d'Internet Explorer 6 nuira à l'aspect visuel du site.
Nous recommandons l'utilisation de Mozilla Firefox.

Origines du projet Point d'appui assuétudes

Le Point d’Appui aux écoles en matière de prévention des assuétudes (Point d’Appui Assuétudes) est un projet pilote de 3 ans confié aux Centres Locaux de Promotion de la Santé (CLPS) par le Gouvernement de la Communauté française (Cabinets du Ministre de l’Enseignement Obligatoire et de la Ministre de la Santé).

Le Point d’Appui Assuétudes joue le rôle d’interface entre les acteurs scolaires entre eux et avec les structures spécialisées dans la prévention et l’accompagnement des jeunes en matière d’assuétudes en vue :

-D’identifier les besoins des acteurs scolaires et les ressources existantes pour renforcer leur connaissance en matière de prévention des assuétudes ;
-De faciliter l’adaptation de l’offre de prévention aux besoins du milieu scolaire ;
-De permettre l’échange entre écoles d’une part, et entre les écoles et les structures spécialisées, d’autre part ;
-D’impliquer ces structures et ces écoles dans une dynamique de réseau.

Origines du projet au CLPS de Charleroi-Thuin

Il nous parait important de décrire brièvement le contexte et la philosophie dans lesquels nous choisissons de travailler car ils définissent le cadre de mise en œuvre du projet « Point d’appui assuétudes » sur le territoire de Charleroi-Thuin.

Depuis de nombreuses années, à l’initiative des autorités de la Ville de Charleroi (Contrat de Sécurité et de Prévention), des ateliers de réflexion et d'échanges d'idées et de toutes informations sur la toxicomanie -"Atelier Drogue"- permettent que des liens privilégiés s'installent entre intervenants de professions et de secteurs différents. Le Centre Local de Promotion de la Santé de Charleroi-Thuin (CLPSCT) est inscrit dans la dynamique de ce réseau depuis son origine.

Lorsque la mise en place des dispositifs « points d’appui assuétudes » a été confiée aux centres locaux de promotion de la santé, le CLPS de Charleroi-Thuin a choisi de travailler au départ du réseau « Atelier drogues ». C’est ainsi que, dès août 2006, le CLPSCT a réuni un groupe constitué des SPSE (Service de Promotion de la Santé à l’Ecole) et des services de prévention des assuétudes. Ce groupe a, dans un premier temps, rédigé un document adressé aux Ministres C. Fonck et M. Arena, via l’interclps, reprenant leurs remarques et suggestions sur l’avant projet de convention « Point d’appui assuétudes ». Il s’est ensuite réuni à plusieurs reprises pour définir, de manière collégiale, les différents axes prioritaires dans la conduite des travaux du « Point d’appui assuétudes » pour la durée du projet pilote.

Ce groupe de partenaires, initialement constitué de structures spécialisées dans la prévention et l’accompagnement des assuétudes, s’est progressivement élargi aux acteurs du milieu scolaire (PMS) ainsi qu’à ceux du secteur de la jeunesse (A.M.O.).

A. Processus participatif

Toutes les décisions qui concernent le projet « Point d’appui assuétudes » sont prises de façon collégiales par les structures présentes dans le Comité de pilotage (voir point C). L’opérationnalisation des missions est co-construite par les membres du groupe dans le cadre des groupes de travail. Les différentes tâches ainsi définies sont réparties entre les membres et mises en oeuvre par eux.

Cette démarche participative implique un processus décisionnel dans lequel la réflexion, la concertation, le partage d’expérience mais aussi l’implication très concrète des partenaires prennent leur place.

B. Organigramme

En janvier dernier, ce groupe a formalisé son fonctionnement :

- Un comité de pilotage (CP) « Point d’appui assuétudes » qui compte l’ensembles des acteurs présents depuis 2006. Ce comité de pilotage reste ouvert ce qui permet d’y intégrer régulièrement de nouveaux acteurs locaux. Il se réunit 3 fois par an (minimum) et a pour mission de rendre des avis ou des décisions sur l’opérationnalisation des missions du « Point d’appui assuétudes ». Les membres du comité de pilotage sont porteurs du projet « Point d’appui assuétudes », ce sont eux qui prennent les décisions et mettent en œuvre l’opérationnalisation de ses missions ;

- Des groupes de travail (GT) « Point d’appui assuétudes » qui comptent parmi eux une partie des membres du comité de pilotage (disponibles et intéressés par le sujet du GT) et au sein desquels des « experts » sont invités, en fonction des besoins nécessaires à l’avancement du travail. Ces groupes se constituent à chaque fois que le comité de pilotage en ressent le besoin pour définir les lignes directrices de l’opérationnalisation des missions du projet et rendre des propositions au comité de pilotage qui les entérine ;

- Une chargée de projet « Point d’appui assuétudes » qui favorise la mise en réseau des partenaires (organisation et animation des réunions du comité et des groupes de travail, de séances d’information à destination des acteurs scolaires, etc.), qui organise la diffusion de l’information en collaboration avec les membres du comité de pilotage et qui coordonne la réalisation d’un état des lieux en matière d’offre de prévention et d’accompagnement des assuétudes ainsi qu’un relevé des besoins des écoles.

Origine du Projet pilote « Point d’appui aux écoles en matière de prévention des assuétudes ».

Le dispositif « Point d’appui aux écoles en matière de prévention des assuétudes » est un projet pilote conçu pour une durée de 3 ans par la Communauté française à l’initiative des Cabinets de la Ministre - Présidente en charge de l’Enseignement obligatoire et de Promotion sociale, Madame Marie Arena et de la Ministre en charge de l’Enfance, de l’Aide à la Jeunesse et de la Santé, Madame Catherine Fonck.

La mise en œuvre des « Points d’appui » a été confiée aux Centres locaux de promotion de la santé (CLPS) agréés en Communauté française car il est apparu que les missions organiques du « Point d’appui » cadraient avec celles des CLPS.